La valeur du jour à Paris - SANOFI : la concurrence s'accentue dans le diabète aux Etats-Unis

le
0

(AOF) - Sanofi gagne 0,9% à 69,63 euros. Le laboratoire français a lancé une action en justice aux Etats-Unis contre son concurrent américain Merck pour défendre les brevets de ses traitements phare contre le diabète : le Lantus et le Lantus Solostar (stylo à insuline). Sanofi a riposté à la décision de Merck de solliciter auprès de la FDA une demande d'approbation de son nouveau médicament pour une insuline glargine.

Jefferies a confirmé sa recommandation Conserver et son objectif de cours de 76 euros sur Sanofi dans le sillage de cette annonce. Le broker rappelle que cette action déclenche une période de 30 mois, soit jusqu'au premier trimestre 2019 durant laquelle la FDA ne pourra pas donner son autorisation à la commercialisation du nouveau traitement, à moins d'une décision de justice contraire.

Le bureau d'études s'attendait à cette action de Sanofi. En effet rappelle-t-il, début 2014, le français avait entamé une procédure juridique aux Etats-Unis contre un autre laboratoire américain, Eli Lilly, l'accusant d'avoir violé plusieurs brevets du Lantus pour produire son propre médicament.

L'analyste estime qu'à l'image du contentieux avec Eli Lilly, les deux parties vont trouver un accord à l'amiable. Eli Lilly avait accepté de verser des redevances à Sanofi sur les ventes de son biosimilaire et de retarder de six mois son lancement aux Etats-Unis. Ainsi, la version d'Eli Lilly, le Basaglar, devrait sortir le 15 décembre 2016.

En tout état de cause, le lancement à terme d'un nouveau concurrent au Lantus signé Merck constitue une mauvaise nouvelle de plus pour Sanofi dans le diabète, l'une de ses principales branches (environ 20% du chiffre d'affaires total du groupe en 2015).

Début août, le deuxième assureur privé américain, CVS Caremark a annoncé la suppression à partir de 2017 du Lantus (et son successeur Toujeo) de la liste des médicaments qu'il rembourse. La compagnie a décidé de le remplacer par le Basaglar d'Eli Lilly.

Depuis plusieurs trimestres, le diabète est le talon d'Achille de Sanofi. Les ventes du Lantus accusent une baisse du chiffre d'affaires à deux chiffres (-15,7% au deuxième trimestre) aux Etats-Unis. Le groupe français, comme son concurrent historique Novo Nordisk dans le diabète, est confronté à une guerre des prix entretenue par les assureurs américains dans la perspective de l'arrivée de biosimilaires moins coûteux.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant