La valeur du jour à Paris - REMY COINTREAU a surmonté la crise chinoise

le
0

(AOF) - Rémy Cointreau cède 3,96% à 73,71 euros malgré la publication de résultats annuels 2015/2016 solides et de perspectives encourageantes. Certains investisseurs ont décidé de prendre prétexte de ces bonnes nouvelles pour s'alléger sur une valeur qui affiche un gain de plus de 15% en trois mois. Hier soir à la clôture, le groupe était valorisé à 31,3 fois son bénéfice net attendu sur son exercice 2016/2017, soit en ligne avec sa moyenne historique.

Après deux exercices difficiles en raison de l'effondrement de ses ventes en Chine, le numéro deux français des vins et spiritueux a réalisé un spectaculaire redressement.

Au 31 mars 2016, clôture de son exercice 2015/2016, le bénéfice net part du groupe charentais s'est établi à 102,4 millions d'euros. Son résultat opérationnel courant a grimpé, lui, de 14,4% à 178,4 millions. A taux de change et périmètre constants, la progression atteint 6,1%, alors que le consensus tablait sur seulement 3,1%. La marge opérationnelle courante, un indicateur particulièrement suivi dans le secteur des spiritueux, s'est appréciée de 80 points de base, passant de 16,2% à 17% en un an. Le groupe a recueilli les fruits d'un meilleur contrôle de ses coûts et de l'engouement des consommateurs américains pour ses alcools les plus rentables.

Pour surmonter l'effondrement de ses ventes de cognac en Chine débuté il y a plus de deux ans avec les mesures anti-corruption prises par Pékin, Rémy Cointreau a renforcé son offre de cognac aux Etats-Unis. Le groupe a notamment misé sur son cognac 1738 Accord Royal, une gamme intermédiaire entre le VSOP (Very Superior Old Pale) et le XO (extra old), vendue environ 60 dollars la bouteille.

Résultat, Rémy Martin, la branche cognac du groupe, domine le marché haut de gamme aux Etats-Unis devant Hennessy (LVMH). Les Etats-Unis sont même devenus le premier marché de Rémy Cointreau avec plus de 30% de ses ventes, devant la Chine.

Le chiffre d'affaires annuel, déjà publié en avril, s'est établi à 1,05 milliard d'euros, en croissance de 8,9%. A taux de change et périmètre constants, elle a atteint 0,3%.

Concernant ses perspectives 2016/2017, Rémy Cointreau anticipe une croissance de son résultat opérationnel courant, à devises et périmètre constants.

Lors d'une conférence de presse, Valérie Chapoulaud-Floquet, directrice générale du groupe, s'est par ailleurs dite "très à l'aise" avec le consensus des analystes qui anticipent une progression de 8% à changes constants du résultat opérationnel courant 2016/2017.

(P-J.L)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant