La valeur du jour à Paris- NEOPOST pénalisé par des perspectives décevantes

le
0

(AOF) - Neopost chute de 6,77% à 26,45 euros après la publication d’un chiffre d’affaires trimestriel en baisse et des perspectives prudentes. Le spécialiste de traitement de courriers a réalisé au troisième trimestre (clos fin octobre) un chiffre d'affaires de 279 millions d'euros, en repli de 1,5% (-2,1% en organique), pénalisé par un environnement de marché difficile qui perdure, particulièrement en Europe. Dès lors, le groupe n’attend pas d’amélioration du marché du courrier avant 2018 ou 2019.

Au troisième trimestre, Neopost a toutefois réalisé une meilleure performance qu'au premier semestre où les ventes avaient reculé de 3,9% (-2,9% en organique). Le groupe a évoqué un ralentissement de la chute de l'activité historique Mail Solutions (logée dans SME Solutions). Cette dernière n'a baissé que de 4,7% en organique, grâce à des ventes stables aux Etats-Unis.

Le groupe a également bénéficié de la croissance de 7,4% (en organique) des activités des divisions Neopost Shipping et Enterprise Digital Solutions. Elles ont notamment profité de la fin attendue de l'effet de base négatif lié au déploiement d'un contrat avec l'armée française.

A moyen terme, Neopost espère renouer avec une croissance organique de son chiffre d'affaires et maintenir un niveau de marge opérationnelle courante, hors charges liées aux acquisitions, supérieur à 18% pendant sa période de transformation, pour viser à terme une marge opérationnelle courante, hors charges liées aux acquisitions, supérieure à 20%.

Neopost entend par ailleurs préserver un niveau de flux de trésorerie suffisant pour soutenir son développement, respecter ses engagements en matière de distribution de dividende et maintenir une structure de bilan solide. Le groupe a annoncé qu'il versera le 7 février un acompte sur dividende de 0,80 euro par action.

Gilbert Dupont a dégradé sa recommandation d'Acheter à Accumuler avec un objectif de cours de 31 euros sur la valeur. La fin de l'accélération de la baisse de Mail Solutions constitue une bonne nouvelle et ce d'autant plus qu'elle traduit une stabilité aux Etats-Unis, indique le bureau d'études. Cependant, elle devra se confirmer pour asseoir la crédibilité du plan de transformation auquel l'analyste est favorable. De plus, des incertitudes persistent et la récente hausse du titre ne permet pas au broker d'afficher un upside suffisant.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant