La valeur du jour à Paris - LAGARDERE chute après le départ de son directeur financier et des résultats 2015 décevants

le
0

(AOF) - Lagardère (-9,76% à 23,625 euros) signe la plus forte baisse du SBF 120 alors que plusieurs analystes s'inquiètent du départ du directeur financier. Ainsi, Oddo a dégradé sa recommandation d'Achat à Neutre sur le titre estimant que cette évolution du management génère des incertitudes et pèsent sur l'action Lagardère. De son côté, Barclays a également abaissé sa recommandation, de Surpondérer à Pondérer en ligne. Le broker observe que les titres des groupes de médias européens ont historiquement sousperformé l'indice sectoriel DJ Stoxx 600 après des changements de direction.

Enfin, Exane BNP Paribas a diminué son objectif de cours de 11% à 24 euros considérant que le départ de Dominique D'Hinnin intervient alors que le groupe est en train de céder des actifs et de finaliser des acquisitions.

En plus du changement de directeur financier - Dominique D'Hinnin sera remplacé par Bruno Balaire - Lagardère n'a pas convaincu les investisseurs avec des performances opérationnelles plus faibles que prévu. Ainsi, le résultat opérationnel (Résop) du groupe s'est élevé à 378 millions d'euros, en hausse de 10,5% (+8,8% en organique). Le consensus était de 390 millions.

La principale déception est venue de la division Publishing, première contributrice au résultat opérationnel de Lagardère. Le Résop de cette activité a progressé de seulement 0,5% en 2015 à 198 millions d'euros en raison de la baisse des ventes de livres numériques aux États-Unis, de l'incidence de la hausse de la TVA au Royaume-Uni, et enfin du repli de l'Éducation en France (année précédant une réforme des programmes).

En raison de ces difficultés, Lagardère Publishing est la seule division à enregistrer un effritement de sa rentabilité en 2015. Sa marge opérationnelle a ainsi diminué de 0,8 point à 9%.

Pour Société Générale, c'est bien de l'évolution de l'activité Publishing que va dépendre la tenue des objectifs 2016. L'analyste apprécie cependant la perspective d'une croissance du résultat opérationnel légèrement supérieure à 10% en 2016. Barclays et Exane se montrent beaucoup moins convaincus, le premier abaissant sa prévision de 5% à 400 millions d'euros.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant