La valeur du jour à Paris - INTERPARFUMS : les perspectives restent solides

le
0

(AOF) - Interparfums cède 3,94% à 24,40 euros après la publication de résultats semestriels conformes aux attentes des analystes. Seule mauvaise surprise : le résultat net du concepteur de parfums sous licence pour les marques Montblanc, Jimmy Choo ou Boucheron a été affecté par une charge fiscale liée à un contrôle portant sur les trois derniers exercices. En tout état de cause, le repli du jour s'explique davantage par la poussée de fièvre boursière inexpliquée d'hier (+5%) que par cette publication semestrielle.

Au premier semestre 2016, Interparfums a réalisé un résultat net part du groupe en baisse de 7% à 13 millions d'euros, pénalisé par une provision de 1,8 million consécutive à un contrôle fiscal sur ses exercices 2012 à 2015. Hors provision, il aurait progressé de 6%.

Le résultat opérationnel est ressorti en hausse de 1% à 21,6 millions, soit une marge de 13,3% contre 14,6% l'an dernier. Fin juillet, à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires semestriel, le groupe avait averti que sa rentabilité opérationnelle retrouverait un niveau "plus normatif" d'environ 13%.

La marge brute a augmenté de 3 points à 65,3% du chiffre d'affaires, sous l'effet de l'intégration des parfums Rochas et de l'amélioration des prix de revient, en particulier sur les parfums Montblanc et Jimmy Choo. Déjà publiés, les revenus d'Interparfums se sont, eux, élevés de 10% à 162,3 millions.

Le groupe anticipe une accélération de son activité en 2017, compte tenu de son portefeuille de parfums Montblanc et Jimmy Choo.

A l'inverse du marché, les analystes ont globalement bien accueilli cette publication. Oddo Securities a ainsi confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 26 euros sur la valeur. Le broker sent chez le management une certaine confiance pour l'année prochaine.

De son côté, CM-CIC Securities a estimé que les perspectives de croissance du groupe restaient bonnes. Selon le courtier, des annonces Corporates pourraient soutenir le titre.

Pour Gilbert Dupont, le second semestre marquera une étape importante dans le processus de redynamisation de la croissance avec la première contribution des parfums de la marque américaine Coach. Au vu de la récente hausse du cours qui réduit le potentiel d'appréciation du titre, le bureau d'études a toutefois dégradé sa recommandation sur la valeur d'Accumuler à Alléger mais relevé son objectif de cours de 25 à 26,1 euros.

(P-J.L)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant