La valeur du jour à Paris - FNAC : la contre-offre de Conforama menace le rapprochement avec Darty

le
0

(AOF) - Fnac (-2,44% à 59,15 euros) et Darty (10,75% à 126 pence) évoluent à fronts renversés à Paris et à Londres. Alors que les deux groupes sont engagés dans un projet de rapprochement, le dépôt d'une contre-offre par Conforama rebat les cartes dans le secteur de la distribution spécialisée en France. La chaine de magasins d'ameublement, propriété du groupe sud-africain Steinhoff, propose de racheter l'intégralité du capital de Darty pour 125 pence par titre. D'après CM-CIC, cette offre est légèrement supérieure à celle de Fnac qui valorise Darty 122 pence par action.

Conforama a fait savoir qu'il se réservait le droit d'abaisser le prix de son offre s'il se met d'accord avec le Conseil d'administration de Darty ou si une partie tierce - qui ne soit pas Fnac - propose un montant moins élevé.

Mais au-delà de la valorisation de Darty, l'offre de Conforama a le mérite d'être proposée entièrement en numéraire. A l'inverse, l'accord trouvé entre Fnac et Darty prévoit "une alternative partielle en numéraire" limitée à 66,78 millions de livres. En clair, si les actionnaires de Darty sont trop nombreux à choisir l'option en numéraire, ils recevront une moindre somme que demandée et le solde sera versé en actions selon un ratio de 1 nouvelle action Fnac pour 37 actions Darty détenues.

Face à la Fnac, Conforama a aussi l'avantage d'être adossé à un grand groupe international. En effet, Steinhoff est présent en Europe, en Afrique et en Océanie. Sur son dernier exercice, il a généré 9,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour un bénéfice net de 907 millions. La division Biens domestiques, dans laquelle est actuellement consolidé Conforama, a représenté plus de 77% de cette activité. De son côté, Fnac a fait état d'un chiffre d'affaires de 3,8 milliards d'euros en 2015 et d'un bénéfice net de 41 millions. L'entité qui sortirait d'un rapprochement entre Darty et Fnac réaliserait environ 7 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Si Conforama ne chiffre pour l'instant aucune synergie possible avec Darty, CM-CIC évoque de possibles rapprochements sur les achats. De plus, les gammes de produits vendues dans les deux réseaux sont proches puisque l'un comme l'autre sont présents dans l'électroménager et l'électronique. De son côté, la Fnac avait évalué à au moins 85 millions d'euros les synergies possibles.

La question est maintenant de savoir comment vont réagir les principaux actionnaires de Darty, Knight Vinke et DNCA. Ces deux investisseurs, qui détiennent à eux deux 23,63% du capital de Darty, avaient fait part de leur soutien à l'offre de Fnac.

L'autre interrogation concerne la réaction du distributeur culturel. Fnac pourrait être forcé de revoir son offre afin d'en augmenter la composante en numéraire. Contactés par AOF, DNCA, Knight Vinke et Fnac n'étaient pas disponibles.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant