La valeur du jour à Paris - EUROPACORP : l'exercice 2015/2016 devrait finir dans le rouge, le titre chute

le
0

(AOF) - EuropaCorp chute de 6% à 4,08 euros, signant la plus forte baisse du SRD et retrouvant son niveau de début octobre, après avoir annoncé qu'il enregistrerait une perte sur son exercice 2015/2016. Le groupe a bien tenté de rassurer en assurant que son programme de production était solide mais il n'est pas parvenu à limiter la défiance des investisseurs. Ces derniers ont en effet mal réagi à la chute de 35,1% des ventes annuelles de la société de production de films, à 147,2 millions d'euros, principale raison de cet avertissement.

EuropaCorp a été confronté à la panne du principal moteur de son activité, les ventes internationales. Ces dernières, qui ont représenté 38% du chiffre d'affaires annuel, ont chuté de 42% à 55,5 millions d'euros.

Le producteur de films explique cette contreperformance par un nombre de films à distribuer à l'étranger nettement réduit par rapport à l'exercice précédent. Ainsi, la société fondée par Luc Besson n'a mis qu'un seul long métrage sur le marché, Le Transporteur – Héritage, contre trois en 2014/2015, parmi lesquels Lucy et Taken 3. La base de comparaison est d'autant plus difficile à tenir que Lucy est devenu le plus grand succès français à l'international avec plus de 50 millions d'entrées et plus de 300 millions d'euros de recettes, selon les derniers chiffres d'UniFrance.

En toute logique, cette moindre activité de vente à l'international s'est traduite par une baisse du chiffre d'affaires de la distribution en salles aux Etats-Unis et en France. Ce dernier s'est élevé à 9,8 millions d'euros, fondant de 66,5%. Là encore, EuropaCorp a souffert du nombre réduit de films distribués en salles en France et aux Etats-Unis sur l'exercice (5 films), comparé aux 8 films sur l'exercice précédent, et à l'absence de grand succès sur l'exercice en comparaison des fortes performances des 3 blockbusters sortis en salles sur l'exercice précédent (les films Lucy, Taken 3 et Bis).

Si EuropaCorp a eu des difficultés au niveau de la production et de la distribution de films, son activité de gestion de cinémas s'est montrée dynamique sur l'exercice précédent. Son chiffre d'affaires annuel a bondi de 28,6% à 7,5 millions d'euros. Sa contribution au chiffre d'affaires global reste certes modeste, 5,1%, mais a doublé par rapport à l'exercice précédent (2,6%).


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant