La valeur du jour à Paris - EDENRED convainc les investisseurs avec son plan Fast Forward

le
0

(AOF) - La semaine écoulée s’annonçait sensible pour Edenred mais le groupe a répondu aux attentes. Au cours des cinq dernières séances, le titre a bondi de plus de 8% et affiche aujourd'hui un nouveau plus haut annuel à 21,68 euros. Après la publication, vendredi dernier, d'un chiffre d'affaires solide pour le troisième trimestre, Edenred a cette fois convaincu les investisseurs avec son plan stratégique à trois ans Fast Forward. Ce dernier prévoit pourtant une réduction du taux de distribution du dividende à au moins 80% du bénéfice net part du groupe de la société.

Dans son plan précédent, le groupe affichait un objectif de taux de distribution de 90%.

Mais cette annonce a été bien reçue pour au moins deux raisons. D'abord, le resserrement de la politique de rémunération des actionnaires aurait pu être plus drastique encore. Dans une note récente, Barclays estimait qu'un taux de 65% serait encore "généreux".

Ensuite, Edenred a justifié cette réduction par la nécessité de préserver ses moyens financiers pour "saisir des opportunités de croissance". Joignant le geste à la parole, le spécialiste des titres prépayés pour les salariés a confirmé qu'il avait l'intention de prendre le contrôle d'UTA en exerçant l'année prochaine l'option d'achat qu'il détient sur 17% du capital de la société allemande dont il a acquis 34% en février 2015. Cette opération se traduira par une dépense de 70 millions d'euros.

En se renforçant au capital d'UTA, Edenred compte soutenir la croissance de son activité de gestion des frais professionnels en Europe. Sur ce segment, Edenred a pour objectif d'atteindre un volume annuel de plus de 9 milliards de litres d'essence gérés à horizon 2020, contre 3,3 milliards en 2015. Cette forte croissance aura un impact significatif sur le profil du groupe, puisque cette activité devrait représenter plus de 25% de ses revenus opérationnels d'ici 2020, contre 12% en 2015.

L'autre pilier d'Edenred, les avantages aux salariés, va également nécessiter des investissements afin d'accélérer la digitalisation de son offre. Edenred prévoit ainsi que le taux de digitalisation de son offre Avantages aux salariés atteindra plus de 80% à l'horizon 2020.

Sûr de la solidité de son modèle, Edenred s'est fixé des objectifs à trois ans qualifiés d'"ambitieux". En organique, son chiffre d'affaires opérationnel doit progresser d'au moins 7% et son résultat d'exploitation courant opérationnel d'au moins 9% chaque année d'ici 2019. Enfin, la marge brute d'autofinancement avant éléments non récurrents (FFO) du groupe doit enregistrer une croissance organique annuelle supérieure à 10%.

En 2015, Edenred avait enregistré une croissance organique de 12,6% de son résultat d'exploitation courant opérationnel et de 12,5% de sa marge brute d'autofinancement.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant