La valeur du jour à Paris - CGG : lance son augmentation de capital

le
0

(AOF) - Traditionnellement, les marchés achètent la rumeur et vendent la nouvelle. Dans le cas de CGG aujourd'hui, c'est le contraire qui se produit. Le titre du groupe français de services et équipements parapétroliers bondit de 9,17% à 2,38 euros après l'annonce des modalités de son augmentation de capital de 350 millions d'euros pourtant très dilutive. Ces derniers jours, le titre avait lourdement chuté (plus de 10% de baisse entre lundi matin et mardi soir), pénalisé par la spéculation concernant le caractère forcément très dilutif de cette augmentation de capital.



Pour séduire ses actionnaires, CGG et ses banques partenaires, ont fixé le  prix de souscription à 0,66 euro par action à raison de trois actions nouvelles pour une action existante. Il fait apparaître une décote de 71,55% par rapport au cours de clôture de CGG du 11 janvier 2016 (2,32 euros), jour du feu vert de l'assemblée générale à l'opération.

Comme annoncé, les deux principaux actionnaires de cette société réputée pour l'acquisition et le traitement de données sismiques nécessaires à l'exploration et à la production d'hydrocarbures, le tandem composé de la banque publique BPI France et de l'Institut français du pétrole énergies nouvelles, y souscrivent. De même que Total, un des principaux clients, qui pourrait y injecter, si nécessaire, jusqu'à 35 millions d'euros.

Cette augmentation de capital sera essentiellement affectée à la couverture de l'insuffisance de fonds de roulement net de près de 175 millions de dollars pour l'année 2016. Le solde servira au financement des activités du groupe afin de limiter le tirage des lignes de crédit.

Oddo a confirmé sa recommandation Neutre et placé sous revue négative son objectif de cours sur le titre. Le broker constate que l'opération est, comme attendu, fortement dilutive avec une multiplication par trois du nombre de titres (708 millions d'actions post augmentation de capital contre 177 millions préalablement) soit une dilution de 75%.

Plus optimiste, Gilbert Dupont a réitéré sa recommandation Acheter et son objectif de cours de 5 euros. Pour le courtier, cette opération fortement dilutive devrait contribuer au recentrage du groupe sur des activités à plus forte valeur ajoutée et plus résilientes aux cycles.

L'enjeu est de taille pour CGG qui a perdu un milliard de dollars au troisième trimestre 2015 en raison de la chute la réduction des investissements des compagnies pétrolières dans le sillage du brut. Le prix de l'action a été divisé par trois depuis son pic récent de 7 euros mi-mai.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant