La valeur du jour à Paris - BOLLORE recule après ses semestriels, les activités africaines confirment leur dégradation

le
0

(AOF) - Bolloré chute de 3,37% à 3,15 euros, signant la plus forte baisse du marché SRD, après avoir présenté des comptes semestriels dégradés. Certes, ils sont en ligne avec les attentes du marché mais soulignent la persistance de difficultés importantes dans la principale activité du groupe : le transport et la logistique, notamment en Afrique. Ainsi, au premier semestre, le bénéfice net part du groupe de Bolloré a reculé de 27% à 343 millions d'euros.

Il a été pénalisé par la chute de la contribution des sociétés mises en équivalence, passée de 58 millions à -4 millions d'euros en raison de dépréciations passées sur Mediobanca. Bolloré détient 8% du capital de la banque italienne dont il est le deuxième actionnaire.

Le résultat net part du groupe a également souffert de la dégradation des performances opérationnelles sur les six premiers mois de l'exercice. Ainsi, le résultat opérationnel de Bolloré a baissé de 10% sur cette période à 305 millions d'euros. Ce repli s'explique d'abord par l'accélération des dépenses dans le stockage d'électricité - le groupe a investi 120 millions d'euros au premier semestre contre 112 millions à la même période de 2015 - liée au lancement de nouveaux services d'autopartage à l'international (Bluetorino en Italie) et au développement du bus 12 mètres.

Ensuite, le bénéfice opérationnel de la division Transport et logistique, principale activité du groupe, a reculé de 12% à 255 millions d'euros au premier semestre. Sur ce segment, Bolloré intervient généralement comme gestionnaire de ports et comme opérateur de fret dans de nombreux pays d'Afrique. Or, ces marchés se sont contractés ces derniers mois en raison de la baisse des cours des matières premières et de la baisse consécutive des investissements des entreprises des secteurs pétrolier et minier.

Dans ce contexte, le chiffre d'affaires de la division Transport et logistique a reculé de 5% à périmètre et changes constants à 2,72 milliards d'euros. Les revenus globaux du groupe se sont élevés à 4,9 milliards, en baisse organique de 5%.

Compte tenu du manque de visibilité persistant sur les activités africaines, CM-CIC Securities a abaissé sa prévision de résultat opérationnel annuel de 712 à 647 millions d'euros. Il l'avait déjà révisée à la baisse après la publication du  chiffre d'affaires du premier trimestre qui mettait déjà l'accent sur les difficultés en Afrique. Le broker souligne cependant l'attractivité du cours de Bolloré.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant