La valeur du jour à Paris - BIOMERIEUX se renforce dans le contrôle microbiologique

le
0

(AOF) - bioMérieux (+0,43% à 117,85 euros) échappe à la morosité ambiante alors que le risque d'une class action dans la maladie de Lyme semble s'éloigner. Plus de trois jours après l'annonce de cette menace, aucune plainte n'a été déposée contre le groupe français. D'après CM-CIC Securities, il semblerait que les 150 patients ayant rejoint l'action collective ciblent plutôt les protocoles de prise en charge causant les retards de diagnostic plutôt que le test de bioMérieux. A cet égard, le groupe a d'ailleurs démenti l'inefficacité de son test.

Les investisseurs accueillent par ailleurs favorablement l'acquisition de la société allemande Hyglos pour un montant de 24 millions d'euros. L'objectif du groupe français est clairement l'acquisition de savoir-faire dans le domaine du contrôle microbiologique à destination des industriels du secteur pharmaceutique et des dispositifs médicaux.

Créée en 2009, Hyglos est spécialisée dans le développement et la production de protéines recombinantes utilisées pour la détection des endotoxines dans les produits pharmaceutiques.

Le marché de la détection des endotoxines (des substances pyrogènes, c'est-à-dire pouvant provoquer de fortes fièvres) est estimé aujourd'hui à 250 millions d'euros, en augmentation de 12 % par an environ, notamment soutenu par la croissance des volumes de médicaments issus des biotechnologies, des dispositifs médicaux et des vaccins.

Les analystes ont également plutôt bien réagi à cette acquisition. Sans être transformante ni modifier sensiblement le consensus, l'opération est plutôt positive, estime Oddo ce matin.

Dans le contexte actuel, autour des 110/120 euros, le titre lui paraît correctement valoriser une année 2016 dont la croissance devrait être bonne mais avec des marges qui subiront des impacts de structuration ou des investissements de production & logistique.

Un diagnostic partagé par Portzamparc. L'analyste souligne que la société Hyglos a été rachetée pour un montant de 24 millions d'euros, ce qui laisse entendre que le niveau d'activité est relativement faible (probablement autour de 10 à 20 millions de chiffre d'affaires). Le courtier n'attend pas d'impact financier de cette opération.

Le bureau d'études continue de juger la valorisation du titre élevée mais la visibilité sur l'activité du groupe français toujours bonne.

Au final, Oddo a confirmé sa recommandation Neutre et son objectif de cours de 108 euros tandis que Portzamparc est resté à Renforcer avec un objectif de cours de 128 euros.

(P-J.L)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant