La valeur du jour à Paris - ARCELORMITTAL soutenu par le bond des métaux

le
0

(AOF) - Le secteur minier est à l'honneur ce lundi. En hausse de 3,7% à 3,335 euros, ArcelorMittal signe la plus forte progression du CAC 40. Eramet gagne 3,61% à 16,67 euros et Aperam, 4,62% à 31,705 euros dans le sillage du cours des métaux. Ainsi, sur le LME, la livre de cuivre s'adjuge 2,16% à 2,13 dollars. Cette dynamique est partagée à Londres où les géants du secteur, BHP Billiton, Rio Tinto et Anglo Americain se distinguent favorablement. Si les groupe britanniques bénéficient de la faiblesse de la livre sterling, le secteur profite aussi de nouvelles encourageantes concernant la Chine.

L'empire du milieu a en effet été longtemps le principal moteur du secteur, un phénomène qui a encouragé les sociétés du secteur à investir massivement pour répondre à cette demande croissante. Mais le ralentissement de l'économie chinoise plus marqué que prévu observé ces dernières années a durement frappé un secteur rapidement tombé en excès d'offre.

Dans ce cadre, les opérateurs sont rassurés par les décisions prises par Pékin pour relancer sa croissance. La Chine va réduire ou cesser de délivrer des terrains pour la construction de nouveaux logements dans les zones où il y a déjà surabondance de l'offre. Les pouvoirs publics entendent ainsi inciter les groupes miniers locaux à réduire leur production et freiner ainsi la chute des cours des métaux.

Surtout, la Chine a prévu de fermer plus d'un millier de mines de charbon cette année dans le cadre des efforts déployés pour lutter contre les surcapacités. L'objectif est de supprimer environ 500 millions de tonnes de capacités de production de charbon dans les trois à cinq ans à venir.

L'enjeu est d'importance. Selon un rapport de la Chambre de commerce de l'Union européenne à Pékin publié aujourd'hui, les aciéristes chinois produisent désormais davantage que les quatre autres principaux pays producteurs réunis (Japon, Inde, Etats-Unis, Russie), mais la moitié d'entre eux sont déficitaires.

Cet excès d'offre d'acier a provoqué une chute des cours et conduit l'Europe à envisager de nouvelles barrières tarifaires pour protéger les acteurs du secteur.  ArcelorMittal a accusé en 2015 une perte nette de 7,9 milliards de dollars.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant