La valeur du jour à Paris - AIR FRANCE-KLM en baisse, la grève pèse plus lourd que la cession partielle de Servair

le
0

(AOF) - Air France-KLM accuse la plus forte baisse du SBF 120, cédant près de 2,19% à 7,207 euros, pénalisé par l'annonce par les syndicats de pilotes d'une grève longue en France. Ces derniers contestent les nouvelles règles de rémunération de la compagnie applicables le 1er juin. La crainte d'un nouveau mouvement social coûteux pour la société a relégué au second plan l'annonce que des négociations exclusives ont été entamées entre Air France-KLM et le groupe chinois HNA afin de lui céder une partie du capital du pôle de restauration Servair, détenu à plus de 97% par la compagnie aérienne.

Ce processus de vente prévoit donc la cession de 49,99% du capital ainsi que du contrôle opérationnel de Servair, pour une valeur d'entreprise de 475 millions d'euros (sur une base de 100%), au conglomérat déjà actionnaire de Pierre et Vacances.

Depuis le mois de mars, des rumeurs de marché prêtaient à Air France-KLM la volonté de se séparer de sa filiale de restauration à bord. La compagnie a confirmé aujourd'hui qu'elle avait reçu plusieurs offres pour Servair. Selon certains observateurs, Gategroup aurait fait partie des prétendants.

Or, ce spécialiste zurichois des services à bord a fait l'objet d'une offre publique d'achat par HNA le 11 avril dernier, ce qui a précipité les discussions entre ce dernier et Air France-KLM.

Le rapprochement entre Servair et Gategroup permettrait de créer une offre de plus de 200 sites et 39 000 collaborateurs offrant des prestations à plus de 300 compagnies aériennes clientes. La nouvelle entité deviendrait ainsi le leader mondial de la restauration aérienne. La filiale d'Air France-KLM a enregistré en 2015 un chiffre d'affaires de 792 millions d'euros. De son côté, Gategroup a généré un chiffre d'affaires de près de 3 milliards de francs suisses l'année dernière.

Société Générale a salué cette cession qui permettrait à la compagnie aérienne de poursuivre sa stratégie de désinvestissement pour se concentrer sur ses activités principales tout en gardant une participation dans le secteur de la restauration à bord. L'analyste maintient sa recommandation Achat sur Air France-KLM et son objectif de cours de 11 euros.

CM-CIC Securities apprécie aussi cette nouvelle étape dans la stratégie de fusions-acquisitions d'Air France-KLM. L'analyste a maintenu sa recommandation Alléger avec un objectif de cours de 5,5 euros.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant