La valeur du jour à Paris - ACCORHOTELS : retour de la spéculation concernant une scission

le
0

(AOF) - Les grandes manoeuvres se préparent dans l’hôtellerie. Selon le Wall Street Journal, Hilton envisage de se séparer de ses hôtels pour les intégrer dans une société d'investissement immobilier (REIT) au statut fiscal avantageux. En Bourse, Hilton a clôturé en hausse de 5,2% emportant AccorHotels dans son sillage (+5,04% à 41,195 euros). Depuis sa réorganisation l'an dernier autour de deux grands pôles : Hotels Services, pour les métiers autour de l'exploitation hôtelière; HotelInvest, pour les métiers relatifs à l'immobilier, le marché attend en effet la scission du groupe français.

Une fois la scission effectuée, HotelInvest prendrait le statut attractif de SIIC (Société d'investissement immobilière cotée), équivalent français à celui de REIT.

En France, les foncières ne payent pas d'impôt sur les sociétés à la condition qu'elles distribuent 85% de leur résultat net et 50% de leurs plus-values de cession dans les trois ans suivant la vente.

Autre avantage pour les actionnaires, une telle scission permettrait de mieux valoriser les actifs immobiliers détenus, soutenant par la même le cours de Bourse du groupe à l'origine du projet.

Le scénario d'un "spin off" est par ailleurs conforté par la stratégie offensive d'AccorHotels dans l'immobilier impulsée par son PDG Sébastien Bazin.

En octobre, le groupe a acquis 43 hôtels situés en France à Foncière des Régions (FDR) pour 281 millions d'euros. Début décembre, AccorHotels a racheté trois portefeuilles d'actifs en Europe représentant 29 hôtels pour 284 millions d'euros.

Et quelques jours plus tard, AccorHotels concluait un accord de reprise du canadien FRHI, plus connu sous ses enseignes de luxe Fairmont, Raffles et Swissôtel, moyennant 2,6 milliards d'euros. Au passage, le Qatar doit devenir son premier actionnaire avec 10,5% du capital, le groupe du prince saoudien Al Waleed rejoignant également le tour de table d'AccorHotels avec 5,8%.

En septembre dernier, Les Echos révélait que le groupe français planchait activement sur la création d'une société foncière qui aurait vocation à devenir un opérateur franchisé.

AccorHotels envisagerait de loger dans une nouvelle entité un portefeuille de quelque 80 établissements situés en Europe. Ce projet, à mettre en oeuvre en 2016, s'accompagnerait d'une ouverture du capital à un ou des investisseurs tiers, sachant qu' AccorHotels souhaite " déconsolider " ce bloc d'actifs.

Pour les observateurs, la création du mini-foncière ne pourrait être qu'une première étape vers une scission que l'opérateur hôtelier américain Marriott a effectuée en... 1993.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant