La valeur du jour à Paris - ACCORHOTELS : l'appétit du chinois Jin Jiang grandit

le
0

(AOF) - Plus forte hausse du CAC 40, AccorHotels grimpe de 4,75% à 39,695 euros soutenu par la spéculation sur une nouvelle montée au capital du chinois Jin Jiang qui viserait un peu moins de 30%, écrit Le Figaro. Au-delà, il serait obligé de lancer une OPA sur AccorHotels. Jin Jiang aurait fait une offre de rachat des 11,08% détenus de concert par le fonds Colony Capital et la société d'investissement Eurazeo afin de porter sa participation à 26,1%. La proposition serait de 45 euros par action, bien plus importante que le cours de l'action AccorHotels qui cote 38 euros en Bourse, révèle l'article.

Mais Jin Jiang ne compte pas en rester là et souhaiterait porter sa participation jusqu'à 29% du capital.

Après être monté progressivement au capital du géant de l'hôtellerie français, Jin Jiang a déclaré le 23 mai à l'AMF avoir franchi à la hausse le seuil des 15%. A cette occasion, le chinois, qui est devenu le premier actionnaire d'AccorHotels, a déclaré qu'il n'envisageait toujours pas de prendre le contrôle de la société mais n'excluait pas d'acquérir d'autres actions du français selon les conditions du marché et les opportunités.

Dans un secteur en pleine consolidation et compte tenu de la politique volontariste d'acquisition d'AccorHotels, le président de Jin Jiang, Yu Minliang, a plusieurs fois exprimé sa conviction sur un prochain succès de la transformation d'AccorHotels et son souhait de faire partie de l'aventure. Or, Jin Jiang n'est pas inconnu au sein du secteur. L'an dernier, il a justement acquis le groupe Louvre Hotels (Campanile, Kyriad) à Starwood.

Cette convoitise pour le fleuron français rend nerveuse l'Etat qui refuse une prise de contrôle par Jin Jiang et cherche un accord de long terme, explique Le Figaro : "De sources concordantes, les négociations actuelles ont pour objectif de parvenir avec Jin Jiang à un accord de nature similaire à ceux que le gouvernement français a obtenus chez PSA avec Dongfeng en 2014 et chez Vallourec en début d'année avec le japonais NSSMC".

Mais la Chine n'est pas le seul pays émergent à s'intéresser au champion français de l'hôtellerie.

Le groupe a signé un accord en vue d'acquérir la chaine hôtelière de luxe FRHI pour un montant de 2,4 milliards d'euros. Cette opération s'accompagnera de l'entrée au capital de fonds souverains moyen-orientaux : Qatar Investment Authority (QIA) détiendra 10,5% du capital d'AccorHotels et Kingdom Holding (holding du prince saoudien Al Waleed) en détiendra 5,8%.

Dans une note récente, Oddo soulignait qu'en contrôlant 20% du capital, Jin Jiang détiendrait 47 millions de titres, soit un niveau équivalent de celui qu'AccorHotels offrira à QIA et Kingdom Holding suite à l'acquisition de FRHI.

De son côté, CM-CIC explique que les discussions évoquées par le quotidien entre AccorHotels et Jin Jiang portent sur la signature d'un certain nombre d'engagements (clause de stand-still, gouvernance...) en échange d'une entrée au Conseil d'administration de l'hôtelier. L'analyste rappelle aussi que l'Assemblée générale d'AccorHotels relative au rachat de FRHI se tiendra à la mi-juillet... L'analyste maintient sa recommandation Neutre et son objectif de cours de 39 euros.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant