La valeur du jour à Paris - ACCOR : Sébastien Bazin ne convainc pas

AOF le
1

(AOF) - En repli de 3,28% à 32,45 euros, Accor accuse la plus forte baisse du CAC 40 après l'annonce d'une réorganisation de ses activités autour de deux pôles, l'un chargé de la gestion des hôtels et l'autre de la propriété immobilière. Le marché attendait des mesures plus significatives de la part du nouveau PDG du groupe hôtelier Sébastien Bazin, comme un nouveau programme de réduction des coûts et l'accélération des cessions de murs des établissements. Au contraire, l'ex-dirigeant Europe de Colony Capital a sonné le glas des cessions d'hôtels en propriété, sauf pour les actifs sous-performants.

Lors de la présentation de son projet aux investisseurs, Sébastien Bazin a reconnu qu'il abandonnait la stratégie initiée par son prédécesseur Denis Hennequin, écarté le 23 avril dernier. Selon l'actuel PDG, une poursuite des cessions aurait altéré les marges de manoeuvre du groupe.

Accor a également prévu de se doter d'une nouveau comité exécutif de 10 membres comprenant notamment les 5 responsables opérationnels des régions, afin de refléter une nouvelle organisation par zones géographiques.

Autre motif de déception, Sébastien Bazin n'a pas communiqué de nouveaux objectifs financiers, se contentant de confirmer la prévision d'un résultat opérationnel (Ebit) compris entre 510 et 530 millions d'euros en 2013.

SG a confirmé sa recommandation Conserver et son objectif de cours de 31,5 euros sur Accor. Le broker estime qu'à ce stade, la nouvelle stratégie d'Accor suscite des interrogations. Il se demande notamment si la création de deux pôles distincts était le premier pas en direction d'une vente de la partie propriété immobilière.

La fin des cessions interpelle Oddo et, à première vue, déçoit sur la capacité de retour de cash à terme et la réduction de la volatilité/décote par rapport aux pairs.

Enfin, Aurel a estimé que la réorganisation portée par Sébastien Bazin semblait encore plus profonde que ce à quoi l'on pouvait s'attendre.

(P-J.L)

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur

- Premier opérateur hôtelier mondial et numéro un en Europe, avec 31 % du marché (hors France, 31 % également) ;

- Bonne diversification dans l'hôtellerie entre les segments économique (Ibis, Adagio) milieu (Novotel, Mercure), haut de gamme (Pullman, Sebel) et luxe (Sofitel) ;

- Sortie du low cost avec la cession de Motel 6, vendu en 2012 ;

- Réussite commerciale d'IBIS, dont 90 % du parc a été rénové et qui contribue à la moitié des résultats du groupe ;

- Forte position en Asie-Pacifique (23 % du parc hôtelier), dont la part dans le chiffre d'affaires s'accroîtra, les projets d'ouverture d'hôtels s'y concentrant à hauteur de 50 %, devant l'Europe (26 %), l'Amérique latine (16 %) et l'Afrique-Moyen-Orient (8 %) ;

- Retour aux bénéfices à la fin du premier semestre 2013 ;

- Structure financière solide, renforcée par le désendettement en 2012 et 2013.

Les points faibles de la valeur

- Sensibilité des segments « haut et milieu de gamme » à la conjoncture ;

- Retard de la croissance en Asie-Pacifique et sensibilité à l'économie européenne, française notamment ;

- Retards dans l'avancée du plan stratégique visant à porter à 90 % d'ici 2013, la part des hôtels gérés en contrat de management ou en franchise, contre plus de 50 % à mi-2013 ;

- Montée en puissance des OTAs (Online Travel Agency) qui assurent plus de 10 % des ventes de chambres, ce qui limite la capacité du groupe à fixer les prix ;

- Atonie des RevPars (revenus par chambre) en Europe ;

- Part trop faible (14 %) du haut de gamme dans le parc hôtelier du groupe, contre 32 % de l'hôtellerie au niveau mondial ;

- Turn-over élevé à la tête les directions opérationnelles.

Comment suivre la valeur

- Activité cyclique encore sensible à la conjoncture européenne, lisible par le taux d'occupation des hôtels et le RevPar ;

- Avancée du plan de développement 2013-2016 : ouverture de 30000 à 35000 chambres par an, notamment dans le luxe (Sofitel et Pullman) afin de porter le nombre de chambres à 550000, restructuration des actifs hôteliers avec la poursuite des cessions de murs (800 hôtels) et une nouvelle organisation par marques en Europe ;

- Retombées au cours du second semestre 2013 du plan d'économies de 100 MEUR sur 2013-2014 ;

- Avancée de l'objectif de 50 % des revenus dans les BRIC en 2017, contre 23 % en 2012 ;

- Modernisation du système de réservation directe qui assure la moitié des revenus du groupe, pour contrer la concurrence des OTAs ;

- Interrogation sur l'avenir de la chaîne française HôtelF1, le groupe voulant sortir du low cost ;

- Spéculations de cession à moyen-terme de la branche Sofitel ;

- Arrivée, saluée en Bourse, fin août 2013, du nouveau président Sébastien Bazin, également dirigeant du fonds Colony ;

- Evolution du capital, détenu à 21,4 % par les fonds Colony/Eurazeo (30 % des droits de vote), le groupe pouvant intéresser un concurrent souhaitant se renforcer en Europe sur le milieu de gamme et sur l'hôtellerie économique. LE SECTEUR DE LA VALEUR

Hotellerie et loisirs

Selon l'Organisation mondiale du Tourisme (OMT), sur le premier semestre, le nombre d'arrivées de touristes internationaux a dépassé les attentes, et s'est renchéri de 5% sur un an, pour atteindre, environ 500 millions. Le dynamisme est particulièrement marqué dans les pays émergents, avec une croissance de 6% des arrivées. La hausse est de 4% dans les pays développés. Grâce à un bond de 10% des voyages dans les régions centrales et orientales, les performances en Europe sont meilleures que prévues. Ailleurs l'Asie du Sud-Est (+12% de voyages) et l'Asie du Sud (+7%) séduisent également les voyageurs. Les voyages sur le continent africain ont poursuivi leur progression (+4%), grâce à la reprise continue en Afrique du Nord (+4%) et aux destinations subsahariennes (+4%). En revanche, les Caraïbes et l'Amérique du Sud n'ont pas enregistré de bons résultats. Les voyageurs sont de plus en plus souvent asiatiques (+31% de Chinois) ou russes (+22%).

Valeur(s) associée(s)
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mattis91 il y a 12 mois

    Le glas pour Accor commence à résonner;