«La TVA sociale n'est pas une mesure miracle»

le
0
Cette mesure devrait être mise en place avant la présidentielle. Une très bonne chose, selon Pierre-Olivier Beffy, économiste d'Exane BNP Paribas. Attention à la consommation, lui répond Éric Heyer, de l'OFCE.

Dans quelle mesure la TVA sociale sera-t-elle efficace?

Pierre-Olivier Beffy: Nous avons un problème: un pays au sein de la zone euro, l'Allemagne, a trop gagné en compétitivité par rapport à ses partenaires. Une baisse des charges compensée par une hausse de la TVA permettra d'abaisser le coût du travail et de regagner en compétitivité face à notre voisin. De plus, la France détient le record du niveau de charges patronales et salariales (15% du produit intérieur brut, contre 13% en Allemagne ou encore 6 à 7% en Grande Bretagne). Selon les modalités retenues, la mesure pourrait faire baisser de 0,5 point le taux de chômage en 3 ans.

Éric Heyer: Toute la question réside dans la réaction des entreprises. Profiteront-elles de la baisse des charges pour baisser leurs prix et gagner en compétitivité? Ou, au contraire, utiliseront-elles cette mesure pour rétablir leurs marges fortement dégradées? Suivant leur réaction, l'effet de la mesure ne sera pas le même. Si e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant