La Turquie veut une trêve immédiate en Syrie-ministre

le
3
    BEYROUTH, 2 décembre (Reuters) - Le ministre turc des 
Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a appelé vendredi à un 
cessez-le-feu immédiat en Syrie, en raison de la situation à 
Alep, qualifiée de critique, et de l'incapacité selon lui du 
président Bachar al Assad à diriger. 
    Interrogé à propos du président syrien lors d'une conférence 
de presse à Beyrouth, Mevlut Cavusoglu a déclaré que le 
dirigeant syrien était responsable de la mort de 600.000 
personnes et qu'une personne ayant ce bilan à son actif ne 
devait pas diriger un pays. 
    La Turquie, membre de l'Otan, soutient les rebelles qui 
combattent Bachar al Assad. Une partie d'entre eux sont assiégés 
à Alep-Est bombardée de plus en plus intensément ces derniers 
temps par les forces qui soutiennent le gouvernement syrien. 
    La Turquie discute en ce moment avec la Russie et l'Iran, 
les alliés de Bachar al Assad, ainsi qu'avec le Liban, pour 
essayer de trouver une solution, a précisé Mevlut Cavusoglu. 
    Les présidents turc Recep Tayyip Erdogan et russe Vladimir 
Poutine se sont entretenus par téléphone à propos de la Syrie au 
moins trois fois en une semaine. Le ministre russe des Affaires 
étrangères Sergueï Lavrov a rencontré Mevlut Cavusoglu jeudi en 
Turquie.   
    Après cette rencontre, Mevlut Cavusoglu a déclaré que Moscou 
était d'accord sur la nécessité de mettre fin aux combats et 
d'acheminer de l'aide à Alep, mais que de profondes divisions 
persistaient entre les deux pays concernant la nature du 
conflit. 
 
 (Angus McDowall à Beyrouth et Humeyra Pamuk à Istanbul; 
Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3756815 le vendredi 2 déc 2016 à 14:11

    La Turquie rève de l'Empire Otoman et veut mettre la main sur la Syrie et l'Irak

  • M140210 le vendredi 2 déc 2016 à 14:08

    Erdogan se prend pour le dernier pacha de l'empire Ottoman pour exiger. Qu'il s'occupe de son peuple!

  • charleco le vendredi 2 déc 2016 à 13:47

    La Turquie veut une trêve pour protéger les islamistes en perdition : même politique que les Usa.