La Turquie veut contrer toute menace venant de Syrie ou d'Irak

le
0

ISTANBUL, 30 septembre (Reuters) - La Turquie pourra faire face à "toutes les menaces et tous les risques possibles" en provenance de Syrie et d'Irak si le Parlement turc donne son feu vert à une intervention militaire dans ces deux pays, a déclaré mardi le vice-Premier ministre Bulent Aric. Le gouvernement turc demande au Parlement d'élargir les mandats actuellement en vigueur permettant à la Turquie de frapper les activistes kurdes dans le nord de l'Irak et de se défendre contre toute menace émanant des forces du président syrien Bachar al Assad. Les parlementaires devraient se prononcer par un vote jeudi. Le gouvernement turc est préoccupé par la progression des radicaux sunnites de l'Etat islamique dans le nord de la Syrie, où ils affrontent des combattants kurdes près de la frontière. (Asli Kandemir et Seda Sezer; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant