La Turquie tente de freiner l'afflux de réfugiés syriens

le
0
Le pays accueille déjà près de 130.000 personnes chassées par la guerre et ses camps sont saturés.


Envoyée spéciale à Hatay

Promesse d'un avenir sans Bachar el-Assad, le drapeau frappé de deux étoiles vertes que l'Armée syrienne libre a adopté claque fièrement dans le vent à la frontière. Mais les 6000 réfugiés massés au poste de douane de Bab al-Salama, contrôlé par les rebelles, regardent vers l'étendard rouge et blanc turc hissé juste en face. «Notre maison a été complètement détruite par un bombardement aérien, nous avons tout perdu, explique Maryam, entourée d'une grappe d'enfants silencieux, sa dernière-née dans les bras. Nous voulons aller en Turquie, nous y étions entrés (illégalement, NDLR) et nous dormions dans la rue ou à la mosquée d'Islahiye. On a supplié ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant