La Turquie sous le coup d'une série d'attaques de l'EI et des groupuscules kurdes

le
0
Dans une rue d'Istanbul après l'attentat-suicide qui a coûté la vie à quatre personnes le 19 mars.
Dans une rue d'Istanbul après l'attentat-suicide qui a coûté la vie à quatre personnes le 19 mars.

Le pays vit en état d’alerte permanente depuis une série inédite d’attentats meurtriers survenus l’été dernier et ayant frappé ses deux plus grandes villes, Istanbul et Ankara.

Au lendemain d’un attentat-suicide qui a coûté la vie à quatre personnes dans le centre d’Istanbul, Israël a recommandé dimanche 20 mars à ses ressortissants de ne plus se rendre en Turquie.

La décision israélienne a été prise « au vu de l’aggravation de l’intensité des attentats en Turquie dans des sites touristiques et des secteurs très fréquentés (…) et par crainte de nouveaux attentats », précise le bureau du premier ministre Benyamin Nétanyahou.

La Turquie vit en effet en état d’alerte permanente avec la multiplication inédite depuis l’été dernier. Des attaques qui ont le plus souvent frappé ses deux plus grandes villes, Istanbul et Ankara, et tantôt attribuées par les autorités turques à l’Etat islamique (EI), tantôt revendiquées par des groupes radicaux kurdes.

19 mars 2016 : au moins 4 morts à Istanbul Un attentat-suicide cause la mort d’au moins quatre personnes dans la rue piétonne Istiklal, une grande artère commerciale de la partie européenne d’Istanbul. Selon le dernier bilan turc, trois Israéliens et un Iranien sont morts dans l’attentat et 36 personnes ont été blessées. L’attaque n’a pas été immédiatement revendiquée, mais le gouvernement turc a annoncé que son auteur avait été identifié. Il s’agirait de Mehmet Öztürk, un ressortissant turc lié à l’EI.

13 mars 2016 : 35 morts à Ankara Au moins 35 personnes sont tuées et 120 autres blessées dans un attentat à la voiture piégée dans le centre d’Ankara. Un groupe radical et dissident du Parti des travaille...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant