La Turquie renonce à la conférence de Munich pour éviter Israël

le
0

(Avec réaction israélienne) ANKARA, 6 février (Reuters) - Le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu a renoncé à participer à la conférence annuelle de Munich sur la sécurité, qui s'est ouverte vendredi, en expliquant ne pas vouloir siéger aux côtés de délégués israéliens. Les relations entre Ankara et Tel Aviv sont au plus bas depuis que des soldats israéliens ont tué en 2010 neuf membres turcs de la "flottille de la paix" qui voulait forcer le blocus de la bande de Gaza. "J'allais assister à la conférence mais nous avons décidé de ne pas nous y rendre quand ils ont décidé à la dernière minute d'ajouter des responsables israéliens à la session consacrée au Proche-Orient", a déclaré Mevlut Cavusoglu pendant une conférence de presse à Berlin. Le ministre israélien des Affaires stratégiques Yuval Steinitz, délégué de l'Etat hébreu à la conférence bavaroise, a jugé que la Turquie s'identifiait, par cette décision, "à l'islam radical et aux groupes terroristes comme les Frères musulmans ou le Hamas" et "brouillait sérieusement l'avenir et le caractère de la Turquie". "J'entends représenter fièrement et honorablement Israël lors de cette importante discussion sur l'avenir du Moyen-Orient", a ajouté le ministre israélien. Le mois dernier, le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu avait accusé le gouvernement israélien d'encourager le terrorisme en alimentant la radicalisation du monde musulman. ID:nL6N0UV44K La présence de la Turquie à Munich était très attendue, de nombreux djihadistes qui rejoignent le groupe Etat islamique en Syrie et en Irak transitant par son territoire. (Tulay Karadeniz; Tangi Salaün et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant