La Turquie relâche un reporter de Vice News accusé de terrorisme

le
0
    WASHINGTON, 5 janvier (Reuters) - Un journaliste irakien 
travaillant pour Vice News a bénéficié d'une libération 
conditionnelle en Turquie après quatre mois passés derrière les 
barreaux pour des accusations de terrorisme, rapporte mardi le 
magazine d'information américain.  
    Mohammed Rasool avait été arrêté en août dernier alors qu'il 
travaillait comme "fixeur" et interprète pour deux autres 
journalistes de Vice, de nationalité britannique, Jake Hanrahan 
et Philip Pendlebury. 
    Ces deux derniers ont été libérés le 3 septembre mais 
Mohammed Rasool a été maintenu en détention "par mesure de 
protection". Relâché, il n'a pas autorisation de quitter la 
Turquie et doit se signaler deux fois par semaine à la police, a 
décidé un tribunal de Diyarbakir, dans le sud-est du pays.   
    Les trois hommes effectuaient un reportage sur les 
affrontements entre les forces de sécurité turques et les 
séparatistes kurdes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) 
quand ils ont été placés en détention. Ils étaient accusés de 
"travailler pour le compte d'une organisation terroriste", ce 
que le PKK est aux yeux du pouvoir turc.  
 
 (Doina Chiacu; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant