La Turquie prête à accueillir South Stream

le
0
Ankara et Moscou ont trouvé un accord de principe pour la construction d'une partie du gazoduc South Stream dans les eaux appartenant à la Turquie, a annoncé l'agence de presse officielle russe Ria Novosti. Cependant, le tracé du gazoduc, qui permettrait d'approvisionner l'Union européenne via la mer Noire, en évitant l'Ukraine et la Biélorussie, n'est pas encore précisément défini. Les négociations sur les tarifs gaziers entre la Russie, l'Ukraine et la Biélorussie ont été complexes ces dernières années, menaçant à chaque fois les livraisons vers l'UE. Le PDG de Gazprom, Alexey Miller, a d'ailleurs reconnu cette semaine que la réalisation de South Stream "dépendait des pourparlers avec l'Ukraine", alors qu'une nouvelle session de négociations se tiendra à partir du 15 janvier 2012. En septembre dernier, le président ukrainien Viktor Ianoukovitch avait estimé que le nouveau gazoduc coûterait 5 milliards de dollars s'il passait par l'Ukraine, contre 15,5 pour l'actuel projet. D'une capacité de 63 milliards de mètres cubes par an, le projet South Stream, censé être opérationnel en 2015, est détenu par Gazprom (51%), ENI (20%), EDF (15%) et Wintershall (15%).
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant