La Turquie pourrait agir en Syrie à l'est de l'Euphrate-Yildirim

le
0
    ANKARA, 11 octobre (Reuters) - La Turquie, qui opère depuis 
plus d'un mois dans le nord de la Syrie, pourrait passer sur la 
rive Est de l'Euphrate si elle y constate des "activités 
terroristes", a déclaré mardi le Premier ministre turc Binali 
Yildirim. 
    Les forces turques sont entrée dans le nord de la Syrie en 
août dernier dans le cadre de l'opération "Bouclier de 
l'Euphrate" dont le but était de chasser les djihadistes de 
l'Etat islamique de la ville syrienne de Djarablous, frontalière 
avec la Turquie. Djarablous se situe à l'ouest de l'Euphrate. 
L'opération "Bouclier de l'Euphrate" vise aussi à réduire les 
gains territoriaux des milices kurdes syriennes YPG. 
    L'essentiel des territoires tenus par les Kurdes syriens se 
trouvent à l'est de l'Euphrate.  
    Le Premier ministre turc, qui s'exprimait devant les députés 
de son parti, l'AKP, au Parlement, n'a pas donné d'autre 
précision.  
    Il a également critiqué la proposition faite dimanche par la 
candidate démocrate à la Maison blanche Hillary Clinton d'armer 
les Kurdes qui luttent contre l'EI en Syrie. Cette une 
proposition est "immorale", a dit Binali Yildirim.      
 
 (Eercan Gurses et Ayla Jean Yackley; Danielle Rouquié pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant