La Turquie invalide le passeport de Fethullah Gülen

le
0

ANKARA, 3 février (Reuters) - Les autorités turques ont invalidé le passeport du religieux Fethullah Gülen, ex-allié devenu opposant déclaré du président Recep Tayyip Erdogan, rapporte mardi la chaîne CNN Türk. Elles en ont informé les autorités américaines le 28 janvier dernier, expliquant que le passeport de Fethullah Gülen, qui vit depuis 1999 en Pennsylvanie, avait été émis sur la base d'une "fausse déclaration", écrit CNN Türk sur son site internet. Le ministère turc des Affaires étrangères a dit ne pas être en mesure de confirmer ces informations. Cette décision serait un pas de plus vers le dépôt par Ankara d'une demande d'extradition formelle de Fethullah Gülen auprès des Etats-Unis. Washington devrait cependant rejeter une telle requête, alors que les relations entre les deux alliés traversent une passe difficile, en raison notamment de désaccords sur la politique à l'égard de la Syrie. Recep Tayyip Erdogan a déjà réclamé l'expulsion de Gülen et en décembre dernier, un tribunal a diffusé un mandat d'arrêt contre l'ancien prédicateur musulman. Le chef de l'Etat et son parti AKP (Parti pour la justice et le développement) accusent Fethullah Gülen et ses partisans d'avoir tenté de mettre en place un "Etat parallèle" en Turquie et d'avoir orchestré une enquête sur des affaires de corruption qui a déstabilisé le gouvernement à la fin 2013. Fethullah Gülen, qui rejette ces accusations, rétorque dans une tribune publiée mardi dans le New York Times qu'Erdogan conduit la Turquie "vers le totalitarisme", "en considérant toute voix critique comme un ennemi, ou pire, comme un traître". (Jonny Hogg; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant