La Turquie impose un couvre-feu dans la région de Diyarbakir

le
0
    DIYARBAKIR, Turquie, 14 juillet (Reuters) - Les autorités 
turques ont imposé jeudi un couvre-feu permanent dans seize 
localités de la région de Diyarbakir, dans le sud-est de la 
Turquie à majorité kurde, dans le cadre de leur lutte contre les 
séparatistes du PKK.  
    L'armée pourchasse les combattants du Parti des travailleurs 
du Kurdistan dans les collines et forêts près des villages des 
environs de la ville de Silvan, a déclaré le gouvernorat de 
Diyarbakir dans un communiqué. 
    Aucun individu n'est autorisé à entrer dans cette zone ni à 
en sortir, précise le texte.  
    Parallèlement, le ministère de l'Intérieur a annoncé qu'il 
avait limogé les deux maires de la commune de Mazidagi, dans la 
province de Mardin, qu'il accuse de soutenir les insurgés.  
    Un véhicule municipal aurait été utilisé dans une attaque à 
la voiture piégée contre des gendarmes qui a fait deux morts le 
9 juillet dernier. Une enquête judiciaire a été ouverte.  
    Vingt-deux maires de la région affiliés au Parti 
démocratique des régions (DBP) sont déjà derrière les barreaux 
pour collaboration avec le PKK. 
    Le DBP, parti frère du Parti démocratique des peuples (HDP, 
prokurde), dément ces accusations.  
    La Turquie s'est lancée en juillet 2015 dans une "guerre 
synchronisée" contre les djihadistes de Syrie et les 
séparatistes kurdes, malgré la trêve proclamée deux ans et demi 
plus tôt par ces derniers. Depuis, les violences sont 
quotidiennes dans la région. 
    Dans un rapport récent, l'ONG Human Rights Watch a accusé le 
gouvernement d'empêcher toute enquête indépendante sur les 
violations présumées des droits de l'homme durant les 
couvre-feux, citant des cas d'exécutions arbitraires et de 
déplacements forcés de civils et de destruction de biens privés. 
 
 (Seyhmus Cakan; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant