La Turquie fulmine contre l'annulation d'un meeting en Allemagne

le
0
    ANKARA, 3 mars (Reuters) - La Turquie a accusé Berlin 
d'adopter une politique de "deux poids, deux mesures" à son 
égard, vendredi, au lendemain de l'annulation d'un meeting de 
son ministre de la Justice dans une ville du sud-ouest de 
l'Allemagne. 
    Bekir Bozdag devait s'exprimer devant la communauté turque 
en Allemagne, estimée à 1,5 million de personnes, pour tenter de 
la convaincre de voter "oui" au référendum constitutionnel qui 
sera organisé en avril pour transformer la Turquie en régime 
présidentiel. 
    Mais dans un contexte de tension entre Berlin et Ankara au 
sujet de la détention en Turquie du journaliste turco-allemand 
Deniz Yücel, les autorités municipales de Gaggenau ont retiré 
jeudi leur autorisation en invoquant un manque de place sur le 
site retenu pour le meeting.   
    Le chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, dont le 
ministère avait annoncé jeudi la convocation de l'ambassadeur 
d'Allemagne à Ankara, a dit vendredi à des journalistes ne pas 
pouvoir tolérer un tel revirement. 
    Si l'Allemagne veut avoir de bonnes relations avec la 
Turquie, elle va devoir "apprendre à bien se comporter", a-t-il 
menacé. 
    Les relations entre Berlin et Ankara sont déjà au plus bas 
depuis les purges effectuées par le gouvernement turc après le 
putsch manqué du 15 juillet dernier et l'ouverture d'une enquête 
en Allemagne sur des soupçons d'espionnage par des imams turcs. 
    La chancelière Angela Merkel cherche néanmoins à éviter 
d'arriver au point de rupture pour ne pas compromettre l'accord 
sur les migrants conclu entre la Turquie et l'Union européenne, 
dont elle a été la grande architecte.  
     
 
 (Tulay Karadeniz; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant