La Turquie évoque une zone tampon en Syrie

le
0
Le ministre des Affaires étrangères fixe à 100.000 le nombre maximal de réfugiés syriens que son pays peut accueillir.

La Turquie a reparlé lundi d'une zone tampon en Syrie, sous l'angle humanitaire. «Si le nombre de réfugiés syriens en Turquie parvient à 100.000, nous ne pourrons plus les abriter en Turquie», a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, dans une interview au quotidien Hürriyet. Dans ce cas, l'ONU devrait installer des camps «dans les frontières de la Syrie».

Le chiffre des 100.000 réfugiés pourrait être bientôt atteint, la Turquie accueillant déjà 70.000 Syriens. Les Turcs ont évidemment en mémoire l'exode du printemps 1991, quand plus de 500.000 Kurdes irakiens fuyant la répression de Saddam Hussein s'étaient massés à la frontière turque, et que beaucoup l'avaient franchie. Le problème s'était résolu par le retour des réfugiés chez eux, attirés par l'aide américaine déversée dans le Kurdistan irakien. La future zone autonome kurde en Irak était née.

L'histoire peut-elle se répéter? Les réfugiés seraient installés dans une p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant