La Turquie enquête sur 10.000 utilisateurs de réseaux sociaux

le
0
    ANKARA, 24 décembre (Reuters) - Les autorités turques 
enquêtent sur environ 10.000 personnes soupçonnées d'utiliser 
les réseaux sociaux pour soutenir le terrorisme, a déclaré 
samedi le ministère de l'Intérieur. 
    Dans un communiqué, il a précisé qu'au cours des six 
derniers mois, 3.710 personnes avaient été arrêtées pour être 
interrogées et que 1.656 d'entre elles avaient été placées en 
état d'arrestation.  
    Sur les 1.970 personnes relâchées, plus de 1.200 font 
toujours l'objet d'une surveillance, a ajouté le ministère.  
    La Turquie a démis ou suspendu de leurs fonctions plus de 
100.000 personnes depuis la tentative de coup d'Etat du 15 
juillet, que le pouvoir turc impute au réseau du prédicateur en 
exil Fethullah Gülen. 
    Les organisations de défense des droits de l'homme, de même 
que certains pays européens, estiment que le président Recep 
Tayyip Erdogan profite de l'état d'urgence instauré après le 
putsch manqué pour réprimer toute opposition. Depuis le 15 
juillet, plus de 150 médias ont été fermés par les autorités et 
140 journalistes arrêtés. 
     
 
 (Mert Ozkan, Tuvan Gumrukcu; Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant