La Turquie dit avoir tué 62 séparatistes kurdes en quatre jours

le
0
    ISTANBUL, 19 décembre (Reuters) - Soixante-deux séparatistes 
kurdes et deux militaires turcs ont été tués en quatre jours de 
combats dans le sud-est de la Turquie, a annoncé l'armée, dans 
le cadre d'une offensive lancée par le gouvernement turc contre 
le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans cette région à 
dominante kurde. 
    Les opérations de l'armée se concentrent sur Cizre et 
Silopi, près des frontières syrienne et irakienne. Les deux 
localités sont toutes deux sous couvre-feu lundi soir lors du 
déclenchement de l'opération. 
    Selon la presse turque, 10.000 policiers et militaires, 
appuyés par des chars, prennent part à l'offensive. 
    Sur les deux militaires turcs tués, l'un l'a été samedi lors 
d'affrontements dans le secteur de Sur, qui est sous couvre-feu 
de la police depuis 15 jours. Sur est située dans la province de 
Diyarbakir. 
    L'autre militaire tué est un soldat blessé vendredi à Cizre 
et qui a succombé à ses blessures, a annoncé l'armée. 
    Le cessez-le-feu, qui était observé depuis deux ans par 
l'Etat turc et le PKK, a volé en éclats en juillet. 
    Traditionnellement implanté en zone rurale, le PKK s'est 
réorienté ces dernières années vers les villes du Sud-Est turc, 
avec barricades et tranchées pour maintenir à distance les 
forces de sécurité. 
    Jeudi, le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que 
les séparatistes seraient "anéantis" et que l'opération se 
poursuivraient "jusqu'à ce tout soit complètement nettoyé." 
  
 
 (Seyhmus Cakan; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant