La Turquie bombarde l'EI en Syrie après des tirs de mortier

le
0
    ISTANBUL, 23 août (Reuters) - L'artillerie turque a tiré 
mardi 40 obus sur des positions de l'organisation Etat islamique 
(EI) dans le nord de la Syrie en riposte à des tirs de mortier 
contre une ville turque, rapporte la chaîne télévisée NTV en 
citant l'armée. 
    Les obus de mortier ont endommagé une ligne à haute tension 
mais n'ont pas fait de victime à Karkamis, qui fait face à la 
ville syrienne de Djarablous, un des derniers bastions de l'EI 
près de la frontière turque. 
    Selon l'agence de presse turque Anadolu, les obus auraient 
été tirés pendant des combats entre les djihadistes et des 
rebelles syriens du côté syrien de la frontière. 
    Un responsable rebelle a déclaré ce week-end que des groupes 
insurgés syriens soutenus par la Turquie s'apprêtaient à lancer 
une offensive pour reprendre Djarablous, également convoitée par 
les milices kurdes YPG dont Ankara veut arrêter la progression 
le long de sa frontière.   
    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a de son côté déclaré 
après l'attentat qui a fait plus de 50 morts ce week-end à 
Gaziantep que la Turquie allait chasser l'EI de la région 
frontalière. 
    Lundi, l'armée turque a pilonné des positions de l'EI et des 
YPG afin, selon un responsable turc, "d'ouvrir un corridor pour 
les rebelles modérés" dans le nord de la Syrie. 
    La Turquie, dont le Premier ministre Binali Yildirim a 
annoncé la semaine dernière qu'elle allait jouer un rôle plus 
actif en Syrie dans les prochains mois, a également massé des 
chars près de la frontière syrienne. 
     
 
 (Daren Butler; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant