La Turquie attend de François Hollande davantage de «clarté»

le
0
Le gouvernement turc attend de François Hollande l'assurance que le dossier du génocide arménien ne soit pas rouvert en France, après la censure par les Sages, début 2012, de la loi pénalisant sa négation.

La Turquie attend de François Hollande qu'il «explique très clairement son attitude» quand à l'éventualité d'une loi visant à pénaliser la négation du génocide arménien.

Bülent Arinç, vice-premier ministre turc en visite à Paris, a indiqué ce lundi que la date d'une visite du président de la République en Turquie devrait être décidée «fin mai ou début juin».

Il a toutefois fixé deux conditions pour lesquelles «la France doit faire le premier pas»:

o Le projet de loi, annulé en février 2012 par le Conseil constitutionnel, visant à pénaliser la négation du génocide arménien. «Nous savons que cette loi peut revenir à l'ordre du jour... Il faudrait que François Hollande explique très clairement quelle est son attitud...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant