La Turquie arrête 1.300 migrants en route vers la Grèce

le
0
    AYVACIK, Turquie, 30 novembre (Reuters) - Les autorités 
turques ont annoncé lundi avoir arrêté quelque 1.300 personnes 
qui s'apprêtaient à prendre la mer pour se rendre en Grèce, 
ainsi que trois trafiquants, quelques heures après la conclusion 
d'un accord avec l'Union européenne pour endiguer le flux de 
migrants vers l'Europe. 
    Des responsables des garde-côtes turcs ont déclaré à Reuters 
que les migrants originaires de Syrie, d'Irak, d'Afghanistan et 
d'Iran avaient été interpellés sur des plages isolées et dans 
les forêts autour de la ville d'Ayvacik, dans la province de 
Çanakkale, qui fait face à l'île grecque de Lesbos. 
    Ils ont été reconduits vers un centre de rétention d'où 
certains pourraient être renvoyés vers leurs pays d'origine, 
ont-ils ajouté. 
    Ankara a accepté dimanche d'agir davantage pour contenir la 
crise migratoire en contrepartie d'une aide financière de trois 
milliards d'euros, de l'octroi de visas et d'une relance des 
négociations sur l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne. 
 ID:nL8N13O0R4  
    Selon le président du Conseil européen, Donald Tusk, environ 
1,5 million de personnes sont entrées illégalement dans l'UE en 
2015, dont environ 500.000 Syriens passés par la Turquie, qui en 
héberge plus de deux millions d'autres. 
 
 (Ayla Jean Yackley et Yesim Dikmen; Tangi Salaün pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant