La Turquie admet qu'il faut associer Assad au règlement syrien

le
0
    DAVOS, Suisse, 20 janvier (Reuters) - La Turquie ne peut 
plus soutenir l'idée qu'il est possible de parvenir à un 
règlement de la situation en Syrie sans la participation de 
Bachar al Assad, a déclaré vendredi le vice-Premier ministre 
turc Mehmet Simsek. 
    "Concernant notre position à propos d'Assad, nous 
considérons que la responsabilité des souffrances du peuple 
syrien et des tragédies vécues incombe clairement à Assad. Mais 
il nous faut être pragmatiques, réalistes", a dit Simsek lors du 
Forum économique mondial à Davos. 
    "La situation sur le terrain a changé de manière 
spectaculaire. La Turquie ne peut donc pas demander un règlement 
sans Assad. Cela n'est pas réaliste", a-t-il ajouté. 
    Se posant en défenseur des populations sunnites, le 
gouvernement d'Ankara a longtemps fait partie du camp des 
opposants au régime de Bachar al Assad. Sa position a peu à peu 
évolué à la faveur de l'intervention russe et de la lutte contre 
les djihadistes de l'Etat islamique et les combattants kurdes. 
     
     
 
 (Nick Tattersall; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant