La Tunisie veut relancer l'Union du Maghreb

le
0
Les changements régionaux pourraient favoriser la création d'un espace de libre circulation.

Moncef Marzouki part à la conquête du Maghreb. Le président tunisien est en tournée en Afrique du Nord pour relancer l'Union du Maghreb arabe (UMA), une structure en panne depuis dix-huit ans, victime des incompréhensions entre l'Algérie et le Maroc. Élu en décembre à la présidence tunisienne, l'idéaliste Moncef Marzouki rêve d'un espace de libre circulation inspiré du modèle de l'Union européenne permettant à ses ressortissants d'investir, de résider et de devenir propriétaire dans la contrée de leur choix.

Ancien opposant à Ben Ali, il plaide pour un «Maghreb des libertés». «Nous souhaitons qu'un sommet maghrébin se tienne cette année. Si on parvient à le mettre en œuvre, l'Union du Maghreb arabe (1) sera déjà sur les rails», a-t-il expliqué mercredi soir à Rabat. Sa méthode pour y parvenir: contourner les obstacles. Il considère ainsi qu'il est anachronique de faire du règlement de la question du Sahara occidental, le plus vieux conflit de la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant