La Tunisie enterre le député de gauche assassiné

le
0
Plusieurs milliers de personnes ont assisté samedi aux funérailles de Mohamed Brahmi, à Tunis, au lendemain d'une grève générale et de manifestations anti-gouvernementales parfois violentes.

Partisans et proches sont venus par milliers pour accompagner une dernière fois le député tunisien assassiné jeudi, Mohamed Brahmi. Une foule émue et en colère a assisté samedi matin au départ du cortège funèbre de l'élu nationaliste de gauche à Tunis. Enveloppé du drapeau national, rouge et blanc, et escorté par des voitures militaires, le cercueil a quitté le domicile du défunt un peu avant 11 heures pour longer l'Avenue centrale Habib Bourguiba jusqu'au cimetière.

Des centaines d'habitants de Sidi Bouzid, où a débuté un mouvement de désobéissance civile au gouvernement et où est né le député de l'opposition, ont fait route jusqu'à Tunis pour prendre part aux obsèques. Aucun responsable du gouvernement dirigé par les islamistes d'Ennahda n'était en revanche présen...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant