La trêve semble tenir en Ukraine malgré des tirs sporadiques

le
0

KIEV, 8 septembre (Reuters) - Les forces ukrainiennes ont affirmé lundi avoir essuyé au cours de la nuit des tirs sporadiques de la part des séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine alors que, selon des journalistes de Reuters, le cessez-le-feu en vigueur depuis vendredi soir semblait globalement respecté. Un journaliste de Reuters a entendu lundi matin de brefs tirs d'artillerie à l'est de Marioupol, port de la mer d'Azov non loin de la frontière russe vers lequel les séparatistes progressaient avant l'instauration de la trêve. Les forces gouvernementales comme les séparatistes assurent respecter le cessez-le-feu et imputent à l'autre camp la moindre violation. Aucune victime n'a été signalée au cours de la nuit. La plus grave violation du cessez-le-feu a eu lieu samedi soir dans la périphérie Est de Marioupol, où les forces gouvernementales disent avoir subi des tirs d'artillerie. Une femme est morte et quatre personnes ont été blessées dans cet incident. Des responsables locaux à Marioupol ont déclaré que le président ukrainien Petro Porochenko devait venir lundi dans cette ville d'un demi-million d'habitants, stratégique pour les exportations de l'industrie sidérurgique du pays. Les autorités à Kiev n'étaient pas en mesure dans l'immédiat de confirmer cette visite. D'après les médias ukrainiens, les séparatistes ont remis aux autorités 15 prisonniers de guerre, les premiers à être ainsi transférés dans le cadre de l'échange prévu par l'accord de cessez-le-feu. (Aleksandar Vasovic à Marioupol et Gabriela Baczynska à Donetsk; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant