La trêve ne suffira pas en Ukraine, dit l'Allemagne

le
0

BERLIN, 8 septembre (Reuters) - Le cessez-le-feu conclu entre les autorités ukrainiennes et les séparatistes pro-russes ne suffira pas à résoudre la crise dans l'est de l'Ukraine et d'autres questions doivent être réglées, notamment le contrôle de la frontière avec la Russie et les échanges de prisonniers, a déclaré l'Allemagne lundi. "Il n'y a pas que cette question d'un cessez-le-feu. Il y a une longue liste de points qui ont fait l'objet d'un accord et qui doivent être mis en oeuvre, pas seulement le cessez-le-feu", a dit le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert. "Autant nous voulons tous que le cessez-le-feu soit respecté par toutes les parties, il y a d'autres questions comme la mission d'observation de l'OSCE, l'échange de prisonniers et d'otages, la surveillance des frontières et l'ouverture d'un dialogue. Il y a beaucoup d'autres choses que simplement respecter le cessez-le-feu." Le président de la Confédération suisse Didier Burkhalter, qui assume la présidence tournante de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), a tenu lundi un discours identique tout en se disant pessimiste sur l'avenir de la trêve. "Je ne suis pas du tout optimiste. Je ne suis pas du tout optimiste depuis le début", a-t-il déclaré à l'association suisse des correspondants de la presse étrangère à Genève. "Cela peut marcher si on le veut. Les différents acteurs doivent vraiment oeuvrer en faveur d'une avancée." "Un cessez-le-feu tout seul n'est pas suffisant", a dit le président suisse. (Michelle Martin, avec Tom Miles à Genève; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant