La trêve entre en vigueur au Yémen après une journée de violences

le
0
    SANAA, 19 octobre (Reuters) - La trêve négociée par l'Onu 
est entrée en vigueur mercredi au Yémen, une minute avant 
minuit, au terme d'une journée marquée par de violents combats 
près de la frontière saoudienne et des raids aériens visant des 
bases militaires dans la capitale Sanaa.  
    La coalition formée par l'Arabie saoudite pour combattre les 
miliciens Houthis alliés de l'Iran a annoncé dans un communiqué 
qu'elle respecterait le cessez-le-feu de trois jours à condition 
que ces ennemis en fassent de même et permettent à la livraison 
d'aide humanitaire dans les zones de combat. 
    Le président yéménite en exil, Abd-Rabbou Mansour Hadi, a 
d'ores et déjà dit s'attendre à ce que la trêve ne soit pas 
respectée. 
    "Nous n'attendons rien d'autre de la part (des Houthis) que 
du gain de temps et de la procrastination", a-t-il déclaré à 
l'agence de presse Saba après s'être entretenu avec les 
ambassadeurs américain et britannique. 
    Le Parlement yéménite, où les élus pro-Houthis sont 
majoritaires, a de son côté appelé au "respect total" du 
cessez-le-feu, auquel le conseil politique des miliciens chiites 
s'est également dit favorable. 
     
 
 (Mohamed Ghobari; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant