La (très) mauvaise journée de Manuel Valls

le
1
Manuels Valls en conférence de presse à Marseille.
Manuels Valls en conférence de presse à Marseille.

Il est manifestement agacé, Manuel Valls. Rien à voir officiellement avec le sondage Ipsos pour Le Point paru lundi, dans lequel il perd 7 points d'opinions favorables. Non, ce qui l'exaspère, c'est le traitement médiatique des "évènements de la Castellane". Il faut dire que rien ne s'est passé comme prévu. Ce déplacement à Marseille devait être l'occasion de parler des avancées en matière de sécurité. Et voilà le Premier ministre, lundi après-midi, dans la cour de la préfecture des Bouches-du-Rhône, qui vante les bons chiffres du gouvernement en matière de délinquance... alors que le matin, des individus ont tiré à la kalachnikov dans la cité sensible du 15e arrondissement de la ville. À l'heure à laquelle il s'exprime, le GIPN est déployé, l'opération est toujours en cours. Manuel Valls ne veut rien en dire. Il se contente de marteler les résultats, qui sont selon lui le fruit de la politique menée depuis deux ans. Depuis que le "destin" de la région a été décrété "priorité nationale". Les "atteintes aux personnes" ont baissé de 29 %, les "violences physiques crapuleuses" ont baissé de 46 %. Il y a eu en 2013, 18 morts dans des règlements de comptes. Il y a eu 10 morts en 2014. Et Valls ajoute, solennel, devant les forces de l'ordre : "Les règlements de comptes, quand il n'y en n'a pas, on en parle pas. Et quand il y en a un début, tout le monde s'y précipite"."#SécuritéMarseille""Tout le monde", c'est la presse,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JOG58 le mardi 10 fév 2015 à 10:48

    A force d'enfumer les Francais avec des annonces bidon (baisse de la delinquence...)sur que plus personne ne le considere comme credible.