La transition énergétique, c'est maintenant

le
0
La transition énergétique suppose « un choix de société et de mode de vie », estime Nicolas Hulot.
La transition énergétique suppose « un choix de société et de mode de vie », estime Nicolas Hulot.
Il ne s'agit pas « seulement » de surmonter la ou plutôt les crises : il faut les dépasser. Penser aux générations futures, sans quoi elles nous accuseront, et notamment leur léguer un modèle énergétique pérenne...
Telle est l'essence de la transition énergétique, immense et complexe chantier présidentiel qui fera très prochainement l'objet d'un grand débat national. Divisé en trois parties, celui-ci accouchera d'une loi de programmation attendue avec un mélange d'espoir et de crispation par tous les acteurs de l'énergie dans le courant de l'année prochaine.
Quelles sont les perspectives de développement accordées à l'énergie durable dans sa globalité ? Quelle place l'État offrira-t-il aux économies d'énergie ? Quelles mesures seront adoptées pour accélérer la rénovation thermique des bâtiments et, d'une façon générale, réduire les émissions de gaz à effet de serre ? En attendant de répondre à ces questions décisives, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme (FNH) nous a convié hier à un autre débat, intitulé « Construire la transition énergétique », à la Cité des Sciences et de l'Industrie (XIXe arrondissement de Paris).
Un débat de très haute volée, auquel l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), le groupe Vinci et la Caisse des Dépôts (CDC) Climat ont apporté leur soutien, animé par Benoît Faraco, porte-parole de la FNH, introduit par Claudie Haigneré, qui restera d
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant