La "Trans Pride" d'Istanbul dispersée par la police

le
0
    ISTANBUL, 19 juin (Reuters) - Les forces antiémeutes turques 
ont dispersé dimanche une marche organisée par des transgenres 
après des menaces proférées par un groupe ultranationaliste qui 
a promis d'interdire aux "dégénérés" de défiler. 
    Des centaines de policiers ont bouclé la place Taksim pour 
empêcher la "Trans Pride" de se dérouler en plein mois de 
ramadan. 
    Les autorités ont prévenu la semaine dernière qu'elles 
interdiraient l'organisation de manifestations transgenres et 
homosexuelles, craignent des incidents avec les 
ultranationalistes.   
    "Les fans de football peuvent se réunir dans ce pays quand 
ils le veulent. Notre rassemblement sera pacifique", a déclaré 
Ebru Kiranci, porte-parole de l'Association de solidarité 
lesbienne, gay, bisexuelle, trans et intersexuelle (LGBTI). 
    "Le mois de ramadan n'est qu'un prétexte. Si vous respectez 
le ramadan, respectez-nous aussi. Les hétérosexuels pensent que, 
deux heures sur 365 jours, c'est beaucoup trop pour nous", 
a-t-elle déclaré. 
    La "gay pride" organisée chaque année à Istanbul, la plus 
importante du monde musulman, devait s'élancer de la place 
Taksim le 26 juin avant que les autorités de la ville ne 
décident de l'interdire pour des raisons "d'ordre public". Elle 
attire chaque année des dizaines de milliers de personnes. 
 
 (Osman Orsal et Melih Aslan,; Nicolas Delame pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant