La toxine botulique pourrait soigner la prostate

le
0
INFOGRAPHIE - Autrefois, elle tuait. Aujourd'hui, la toxine botulique adoucit la vie de centaines de milliers de personnes, et les recherches sont toujours aussi prometteuses.

Rien ne laissait présager l'usage thérapeutique de la toxine botulique! En effet, cette toxine produite par une bactérie s'est surtout fait remarquer, au cours du XIXe siècle, pour sa capacité à rendre malade, voire à tuer des malheureux ayant consommé une denrée mal conservée dans laquelle la bactérie s'était développée. Sa toxine libérée provoquait alors des troubles digestifs et parfois une paralysie respiratoire qui en faisait toute la gravité... et tout l'intérêt. Car aujourd'hui elle est employée pour soigner nombre de pathologies, avec de nouvelles indications qui se profilent, comme pour le contrôle de la vessie, peut-être bientôt pour certaines migraines chroniques ou l'adénome de la prostate.


«En bloquant les terminaisons nerveuses à leur jonction avec le muscle, la toxine botulique joue le rôle d'un puissant myorelaxant local, au niveau du site d'injection intramusculaire. Cela fait d'ailleurs plus d'une vingtaine d'années qu'elle es

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant