La toxicité d'une plante médicinale identifiée

le
0
Des chercheurs ont découvert une mutation génétique provoquée par l'intoxication à l'aristoloche, une plante médicinale chinoise extrêmement toxique, toujours commercialisée dans certains pays.

L'affaire avait fait grand bruit en Belgique dans les années 1990: une centaine de femmes ayant suivi un régime amaigrissant à base de plantes chinoises avaient développé des insuffisances rénales terminales à la suite de la substitution accidentelle de Stephania tetandra par Aristolochia fangchi, deux plantes médicinales aux noms chinois très voisins. À la suite de cette terrible erreur qui mit à jour la toxicité rénale jusqu'alors insoupçonnée de l'aristoloche, certaines victimes subirent une transplantation rénale, d'autres furent placés sous dialyse à vie et plus de 40 % de ses femmes ont présenté un cancer urothélial (de la paroi des voies excrétrices urinaires) dans les années qui suivirent.

Si l'acide aristolochique, extrait naturel de la pla...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant