La tournée d'adieux du président élu

le
1
François Hollande a promis, durant sa campagne, qu'une fois élu il ne se mêlerait pas des affaires du Parti socialiste mais il a tenu à lui rendre hommage, lundi, à la Mutualité à Paris.

C'était la dernière séance. Avant de devenir le nouveau président de la République, François Hollande fait sa tournée d'adieux. Aux Corréziens, vendredi dernier, aux socialistes, lundi. Le nouveau chef de l'État a promis durant sa campagne qu'il ne se mêlerait pas des affaires du Parti socialiste. Mais en tant qu'ancien premier secrétaire, il a tenu à saluer ceux qui l'ont porté.

Auparavant, le président élu avait aussi fait ses adieux au «Hollande tour», c'est-à-dire les journalistes qui ont suivi sa campagne pendant des mois. Habitué des conversations «off» avec eux, il va devoir changer ses habitudes. D'autres «parleront» pour lui, a-t-il assuré. L'un de ses collaborateurs, Christian Gravel, sera chargé de la presse à l'Élysée. «C'est un homme qui ne dit rien, mais qui fait, alors qu'il y en a beaucoup qui ne font rien et qui parlent», a-t-il ironisé. «00Je vois bien toute la tristesse, je devine le drame intérieur que ça peut provoquer, le mien surt

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Ross007 le mardi 15 mai 2012 à 09:22

    Il ne s'en mêlera plus, mais il tient quand même à avoir une majorité forte. Il parle, il parle!