La Thaïlande dans l'impasse politique

le
0
VIDÉO - Le pouvoir et l'opposition vont observer jeudi une trêve pour célébrer les 86 ans du roi Bhumibol.

L'espace d'un instant, ils savourent une victoire en trompe l'½il. Perchés au volant d'une ambulance au pare-brise fracassé, les manifestants «rouge-blanc-bleu» prennent fièrement la pose devant Government House. Ils sont des milliers à avoir envahi le siège du gouvernement, déserté par le premier ministre, Yingluck Shinawatra, au c½ur de Bang­kok. Les débris calcinés d'un camion défoncé, les blocs de béton renversés et les éclats de verre sur la chaussée recouverte de cendres témoignent des violents combats qui émaillaient les lieux quelques heures plus tôt. Ici, les éléments les plus radicaux du mouvement anti-Thaksin ont donné l'assaut pendant deux jours au bâtiment à l'architecture coloniale transformé en camp retranché.

Mais, alors que le spectre de la guérilla urbaine de 2010 semblait reprendre Bangkok, le pouvoir a déjoué les pro...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant