La testostérone favorise l'égocentrisme

le
0
Cette hormone, que les hommes produisent en plus grande quantité que les femmes, accentue l'agressivité et réduit la capacité d'écoute.

La testostérone est vue comme l'hormone mâle par excellence. En fait, les hommes et les femmes en produisent tous deux. Le sexe dit «faible», il est vrai, en fabrique de 40 à 60 fois moins que son homologue masculin. Mais les effets «sociaux» de ce stéroïde anabolisant viennent d'être clairement démasqués, grâce aux femmes. La testostérone nous rend moins coopératifs avec les autres et plus égocentriques. D'où la façon dont certaines décisions de groupe se prennent autour de certains individus «dominants».

Des chercheurs de l'University College of London ont joué les malins (publiés dans les Proceedings of the Royal Society B). Pour tester les effets de la testostérone, ils ont enrôlé... des femmes. Il se trouve que le niveau de l'hormone est élevé chez l'homme et que, quand on lui en injecte, le niveau naturel de production baisse pour réguler sa concentration. Chez la femme, comme il est naturellement bas, il n'y a pas cette correction.

Décision commu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant