La Terre se vide de ses animaux

le
0

Le constat est grave. Selon l'indice Planète vivante que WWF publie aujourd'hui : 58 % des vertébrés ont disparu entre 1970 et 2012. « Il ne s'agit pas d'espèces qui s'éteignent mais de parties du stock de population qui fondent », explique Pascal Canfin, directeur général de l'association. Pour arriver à ce résultat, WWF France a soigneusement passé en revue 3 706 espèces : mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens, poissons...

 

« Il est difficile de donner des chiffres globaux parce que nous ne savons même pas combien il existe d'animaux différents sur Terre. Ça n'empêche pas cet outil d'être très représentatif », souligne Florian Kirchner, de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). L'indice publié par WWF est notamment utilisé par l'ONU pour établir ses politiques environnementales.

 

Ce sont les animaux d'eau douce (poissons, amphibiens, oiseaux) qui paient le plus lourd tribut : 81 % ont disparu. Les vertébrés terrestres, eux, ont perdu 38 % de leur population, ceux vivant dans les mers, 36 %. En cause d'abord, la destruction de leurs habitats par les activités humaines, « comme à Notre-Dame-des-Landes où l'on prévoit de détruire une zone humide ( NDLR : pour y réaliser un aéroport). C'est révélateur de la vision des décideurs pour qui ces espaces sont vides alors, qu'en réalité, ils sont pleins de vie », se désole Pascal Canfin. Autre problème : les espèces invasives comme les silures. Originaires du Rhin et du Danube, ces gros poissons se sont propagés par les canaux dans toute l'Europe et dévorent les brochets des rivières françaises.

 

Agir en surveillant son assiette

 

La diminution de la biodiversité pose déjà des problèmes. Ainsi, moins d'oiseaux signifie plus d'insectes qui peuvent devenir des fléaux pour nos cultures. « Particulièrement dans le système agricole qui est le nôtre », dénonce Pascal Canfin. Il cite l'exemple de la maladie qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant