La terre du milieu barcelonaise fait sa mue

le
0
La terre du milieu barcelonaise fait sa mue
La terre du milieu barcelonaise fait sa mue

Détenteur de la philosophie blaugrana, le milieu de terrain de Luis Enrique se révèle en changement cette saison. Moins dépendant de la possession, plus hybride, il offre un équilibre vital à une équipe qui a fait de son trio offensif sa pierre angulaire.

La Terre du Milieu n'est pas du seul fait de J.R.R. Tolkien. D'autres penseurs un peu fous, Rinus Michels et Pep Guardiola en tête, l'ont également érigé en pierre angulaire de leurs œuvres. Dans un passé pas si lointain, ces deux philosophes du ballon rond ont offert à Barcelone une domination incontestable, mais contestée sur cette dite terre. Avec l'arrivée de Luis Enrique et le vieillissement de la paire Xavi-Iniesta, le FC Barcelone a opéré une révolution en interne et sur le pré. Toujours aussi important, le milieu de terrain blaugrana fait sa mue et n'opère plus en pierre angulaire du système de Lucho. Un changement qui marche et qui marque. À tel point qu'en Espagne, certains observateurs évoquent le terme barbare de "desguardiolizacion" – "Dé-guardiolisation", en VF. Pour Miguel Ángel Nadal, ancien membre de la dream team de Cruijff, "petit à petit, l'équipe a su dépasser les problèmes auxquels elle a été confrontée et elle a retrouvé un jeu plus direct, un jeu avec plus de pression". Pour résumer, "le Barça a retrouvé une identité en phase avec la qualité de ses joueurs".
Le pragmatique Luis Enrique
Dès sa prise de pouvoir, Luis Enrique s'est montré inflexible sur les rotations de son équipe. De fait, l'inamovible trio Busquets-Xavi-Iniesta n'est ressorti qu'à quelques reprises. Désormais, ces trois dépositaires du tiki-taka local doivent cohabiter avec Rakiti? et Rafinha. Justement, le Croate "a commencé à jouer beaucoup dès le début de saison. Il était mieux que le reste de l'équipe, physiquement il était déjà au point et mettait beaucoup d'intensité", dixit l'oncle de Rafael. De même, durant le courant de l'automne, Rafinha tape au carreau et glane titularisations et minutes. "Il vient de l'école blaugrana, il a déjà l'expérience d'avoir joué ailleurs, rappelle Miguel Ángel Nadal. Techniquement, il est très bon et apporte un profil plus "brésilien". Il va avoir de plus en plus de poids dans le jeu du Barça. C'est un milieu qui va plus accompagner les offensives que les autres." Ainsi, depuis le début de saison, ces quatre hommes se divisent le temps de jeu. Pis, l'historique doublette Xavi-Iniesta n'est que rarement alignée ensemble.

Faire tourner les uns et les autres pour qu'ils se reposent n'expliquent pas tout....




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant